éternuement - lolguy

Etude de cas – chaque fois qu’il éternue c’est qu’il pense au cul 1


L’ALIEN

Etude de cas – chaque fois qu’il éternue c’est qu’il pense au cul

 

A TES SOUHAITS

Nous sommes en janvier.

Le mec, avec qui je suis maquée depuis peu, éternue. Et chaque fois, c’est comme quand il ronfle : j’ai l’impression que les murs tremblent, que les fondations de l’immeuble vacillent et qu’à côté de lui, je suis une petite Cosette toute délicate.

Bizarrement, même s’ils font un bruit de locomotive et qu’ils m’explosent les tympans, je trouve qu’ils ont toujours quelque chose d’attendrissant ces hommes tout balèzes qui deviennent tout d’un coup si fragiles, avec leurs mouchoirs mentholés et leur petite goutte au nez. Snif, snif. Pour le côté glamour, on reviendra, c’est sûr. Mais tant qu’il ne m’a pas envoyé un filet de morve dégueu – et Dieu sait qu’ils en sont capables ! –  je m’estime heureuse.

Polie et rôdée avec les conventions sociales, je gazouille un joyeux « à tes souhaits » qui ponctue chacune de ses explosions nasales.

L’histoire aurait pu en rester là et nous n’aurions pas eu la matière pour découvrir une facette cachée (et terrifiante !) des LOLGUYS.

 

J’ETERNUE QUAND JE PENSE AU CUL

Etait-ce l’ambiance feutrée de l’hiver ? Etait-ce la volonté de commencer l’année sur une relation transparente ? Ou était-ce tout simplement l’indécrottable débilité de ce type ?

Toujours est-il que Monseigneur, enfant de bonne famille avec son nom à particule de mon cul, celui que je trouvais tout chou d’éternuer comme un des nains de Blanche Neige m’avoue – en me regardant sans ciller – qu’il éternue chaque fois qu’il pense au cul.

On aura tout entendu.

Grâce à mon esprit cartésien, je me suis d’abord posé des questions d’ordre pratique : Est-ce que si tu éternues deux fois de suite, ça veut dire que tu as très envie ?? Est-ce que tu as une érection AVANT ou APRES avoir éternué ? Est-ce que tu éternues aussi quand genre tu sniffes du poivre ou non, tu es immunisé ?

Puis, j’ai repris mes sens : Non mais sérieux, c’est quoi ce bordel ? C’est une maladie ce truc ? Ça existe vraiment ? Et surtout, pourquoi tu me dis ça putain ?! Est-ce que j’avais franchement besoin de savoir que toutes les fois où tu as éternué, en fait tu voulais juste me tringler, et moi, grosse conne, je chantonnais « à tes souhaiiiiits » alors que ton seul « souhait » était d’enlever ma culotte. Aurais-je dû dire « à tes désirs ? » ?

Eh oh, les mecs, comment vous pouvez décemment croire que ça va nous exciter ? Soyez plus malins que ça. S’il vous plait….

Il s’attendait à quoi au juste ? Que j’arrache mon tee-shirt H&M pour lui faire l’amour après cette confession de l’enfer ? BEURK ! ça me dé-goute oui ! et puis quoi encore ?! « Je rote quand je parle d’amour » ? « Je pète quand je veux une fellation » ? Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre…

La conversation qui a suivi a bien entendu été complètement lunaire et nous avons dû invoquer l’omniscience de Google. La conclusion est sous les auspices des LOLGUYS et surtout sans appel : vous êtes plein à éternuer quand vous voulez baiser.

sexe - eternuement

sexe - eternuement - lolguys

CONSEILS

Alors, d’accord, ça a l’air d’être une sacrée tare (ou alors vous êtes sacrément tarés, au choix).

Au nom de la survie de l’espèce et en vertu de la décence morale (et pour éviter à mes complices de la gent féminine mon désarroi et ma consternation) : ne nous dites pas ce genre de trucs. C’est trop perturbant (et accessoirement, pas « mouillant »)

Vraiment. Merci.

Vive la France. Et vive les LOLGUYS


Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

One thought on “Etude de cas – chaque fois qu’il éternue c’est qu’il pense au cul