La galette des rois et sa couronne

Galette des rois – Mon manager me demande d’aller sous la table.


Galette des rois – Mon manager me demande d’aller sous la table.

JUNGLE DE L’ENTREPRISE – LE PORC

 

On s’est tapé les “booooonne année!!!” mielleux et particulièrement inappropriés pour ce début 2016 et voilà qu’Epiphanie oblige, on doit maintenant se coltiner les galettes de rois d’équipe – aussi immondes que caloriques – les couronnes dorées en carton ridicules et les blagues lourdes dignes d’un newbie de CE2 :

“tu choisis quiiiii comme reine ???!”

C’est bien connu, de tels moments de “team-building” sont au choix, ou chiants, ou grotesques ou propices aux dérapages. Dans tous les cas, cela ne présage rien de bon.
En témoigne cette dernière galette de lol et ce moment qu’anthologie :

Pour charmer ses comparses d’open-space et pour appliquer ses bonnes résolutions 2016 (“arrêter de prendre mes collègues pour des cons”), une collègue a eu l’aimable idée d’acheter… une bonne vieille galette des rois ! Youpi !

Bon…

Première erreur :

Elle aurait pu se la procurer chez Lenôtre (ou chez Paul plus basiquement) mais ma collègue plébéienne a préféré donner sa chance au Auchan de La Défense :

“Ok, mais juste une petite part steuplait”

et je comptais bien laisser en secret’ la croûte étouffe-cathos dans la serviette Sodexo.

Deuxième erreur :

Ma collègue a eu la délicieuse idée de rappeler à l’équipe  que le plus jeune devait aller sous la table pour choisir à qui allaient les parts.
Malheur !!!!!! Avec mille points d’exclamation !

 

Notre manager (trèèès distingué) regarde la plus jeune de l’équipe, moi (pas de chance), déboucle sa ceinture (oui oui, véridique), se tourne vers moi et me lance cette phrase pleine de poésie et qui me fait aimer l’humanité :

Allez hop ! Sous la table pour tirer la galette !

Allez hop ! Sous la table pour tirer la galette !

“Allez ! Sous la table ! Je suis sûr que t’as faim”

De quoi nous couper l’appétit, nous la couper tout court et nous donner envie de la lui couper.

Qu’a-t-on envie de faire ?

1) Lui foutre une grosse tarte et un low-kick dans les family bijoux en lui crachant à la gueule.
Ou
2) Lui dire “ça n’arrivera que dans tes rêves, connard”. On aime toujours avoir de la repartie !

Bon mais que peut-on faire EN VRAI (car c’est mon manager) ?

Ça peut tomber sous le sens mais IL NE FAUT PAS ALLER SOUS LA TABLE héhé !
Autrement pas grand-chose à faire à part prétexter un mal de dos.

Et surtout, on est toujours venere de ne pas avoir le mot d’esprit cinglant (et pas vulgaire surtout) pour remballer cette petite bite de manager frustré de la queue. L’enculé ! Mais de vous à moi, mieux vaut ravaler votre mot d’esprit qu’autre chose !

Du coup, on vous conseille quand même plutôt de la fermer, de porter un vif intérêt à votre part de galette moisie et d’espérer – en silence ! – que cette raclure à chiotte s’étouffe avec la fève.

Une chose est sûre : votre manager n’aura pas volé sa couronne de roi des gros cons et de LOLGUY du jour !

 

Vive la France, vive les galettes et surtout vive les LOLGUYS.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.