alcool

Relou – Il bande mou quand il est saoul (et j’aurais bien baisé ce soir !)


Relou – Il bande mou quand il est saoul (et j’aurais bien baisé ce soir !)

Alors que notre génération se noie allègrement (et parfois fièrement) dans un océan de binge drinking, l’épanouissement sexuel des LOLGIRLS s’en voit grandement menacé. Et pour cause : les LOLGUYS ne savent plus boire raisonnablement et c’est bien dommage car, les démonstrations empiriques nous l’ont assez prouvé : TOUS LES LOLGUYS BANDENT MOU QUAND ILS SONT SAOULS !

« Non, pas moi ! »

Bah si.

lolguys bande mou quand saoul

Oui, Messieurs les LOLGUYS : s’enivrer est une chose, s’imbiber en est une autre… Et quand vous êtes aussi pétés qu’un coing, cela devient laborieux pour espérer tirer (quelque chose de vous) ce soir. Cela va très loin puisque certains d’entre vous sont parfois tellement arrosés qu’ils risquent, comme dans Zola, une combustion instantanée s’ils se rapprochent d’une source de chaleur ou s’ils se grillent une clope. Passons et revenons-en au plus critique : la session de jambes en l’air qui nous passe sous le nez (ceci n’est pas une position de Kama-sutra mais un problème de santé publique !)

 

POURQUOI C’EST FRANCHEMENT RELOU ?

  • Disons les choses telles qu’elles sont : on avait envie de baiser et surtout, c’est d’autant plus frustrant qu’on était persuadée qu’on allait s’envoyer en l’air ! C’est normal aussi : on part en soirée avec son mec, on est jeudi soir, on s’est épilée et on a mis son plus beau tanga car on sait qu’on va « get lucky » ce soir ! Ton LOLGUY, quant à lui, n’est guidé que par le « principe de plaisir » qui consiste à rechercher simplement la jouissance immédiate. Il choisit l’ivresse sans penser qu’il va louper la vraie et pure jouissance : le sexe. Car, quand les hommes boivent trop, ils ne sont plus en état de bander, c’est un fait.

Quelle frustration que de ramener chez soi le sac à patates imbibé qui nous sert de mec… on atteint, sans exagérer, un niveau de frustration bien supérieur à celui d’un coitus interruptus.

 

  • Au lieu de passer une nuit caliente, on se retrouve avec un impuissant de service qui au choix, bredouille un

« J’ai envie mais j’arrive pas…je comprends pas »

ou un

« Tu veux pas m’aider un peu… genre me sucer ? »…

Su-per. Non mais vous êtes sérieux les mecs ? Faites le taf un peu nom de de Dieu !

Alors, certes, monsieur a toujours ses doigts de la main et peut aussi faire des bisous-partout aux relents de binouze. Mais, il est incapable d’assurer le minimum syndical : témoigner d’un peu d’excitation et lever le drapeau.

 

  • Si on récapitule, le LOLGUY bande mou comme un mollusque mais maintenant qu’il est dans ton lit, il s’apprête quand même à dormir comme un sourd et à te ronfler dans l’oreille comme une vieille stéréo vrombissante. On aurait gagné sa santé à passer la nuit seule.

 

  • Le plus hallucinant, c’est qu’il recommence chaque semaine. A croire qu’il black-out toutes ces soirées où, à défaut d’exprimer sa virilité dans le lit de sa LOLGIRL, il préfère la laisser dans la lie d’une bouteille.

Pffff, tellement pitoyable.

Alors s’il vous plait, les LOLGUYS, faites un effort et attendez des soirées entre mecs pour vous saouler au point d’être impuissant ! Parce que franchement pour nous, les filles, à chaque fois : c’est un coup « dur » au moral.

 

Allez, vive la France et vive les LOLGUYS !

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.